La technique FUT

La technique FUT

Qu’est-ce que la technique FUT

La technique FUT (Follicular Unit Transplantation) est  la greffe de cheveux par prélèvement indirect. Il s’agit de transplanter des unités folliculaires qui correspondent à de fines bandelettes prélevées de la zone occipitale (derrière la tête). C’est une technique parfaitement maîtrisée par de nombreux chirurgiens dermatologistes et qui a démontré des résultats très satisfaisants depuis 1999.

La technique FUT est également appelée microgreffe de cheveux en densité maximale car elle permet la transplantation d’un nombre important de follicules pileux qui peuvent aller jusqu’à 6000 cheveux supplémentaires, et ce, pour une repousse à vie.

L’unité capillaire par méthode FUT

L’unité capillaire par méthode FUT se définit par une bandelette prélevée, sous anesthésie locale, du cuir chevelu dans la partie la plus dense de ce dernier. Cette bandelette peut mesurer de 20 à 25 cm de largeur et de 1 cm à 2 cm de hauteur (hauteur des cheveux à partir de la racine). 

Le prélèvement de la bandelette dépend de la tolérance du patient à la douleur ainsi que des caractéristiques capillaires de ce dernier. Le prélèvement en question se fait en général dans la partie cachée de la tête à savoir l’arrière de la tête au niveau du haut de la nuque. Cette zone est en général riche en follicules pilaires et peut facilement être camouflée par des cheveux longs.

Préparation des Greffons

Le greffon, préalablement prélevé, est disséqué soigneusement par les infirmiers en plusieurs greffons. Ces derniers seront répartis sur plusieurs unités différentes composés d’un nombre calculable de bulbes (cheveux).

Il s’agit ensuite de regrouper ces unités suivant le nombre de cheveux par implant. On peut trouver 1, 2, 3 à  4 cheveux par racine. Cette organisation permettra au chirurgien plasticien de placer les implants  suivant un ordre bien précis. 

Avant toute transplantation les greffons disséqués sous microscope binoculaire sont soigneusement imbibés d’une solution Ringer Lactate possédant les propriétés du plasma (riche en sodium, calcium, nutriments etc…)

Pendant ce temps, le chirurgien prépare le cuir chevelu à la transplantation.

Préparation de la zone clairsemée ou chauve

Pendant la dissection des greffons, le chirurgien prépare la zone chauve dite receveuse afin d’accueillir les greffons. Pour ce faire, le praticien effectue plusieurs petites incisions ne dépassant pas 1 mm chacune. A cet effet, il utilise un outil fin doté d’une micro lame en saphir aiguisée.

Un bon chirurgien fera une schématisation des zones à greffer et saura choisir l’orientation ainsi que l’emplacement adaptés de la fente en question. Le professionnel peut inciser jusqu’à plusieurs milliers de fentes en une seule séance. Il est habilité à effectuer ce travail de précision sans abîmer les follicules pileux présents sur le cuir chevelu.

La transplantation des greffons

Une fois la zone dégarnie et les greffons préparés, le chirurgien commence la transplantation suivant un ordre croissant des lignes pileuses. Il prévoit de répartir les greffons selon leurs tailles et nombres.

Pour un résultat naturel, le spécialiste de la greffe de cheveu placera les greffons à 1 cheveu dans les lignes antérieures pour garder un aspect fin. Ces lignes à 1 cheveu seront suivies par d’autres lignes de greffons à nombre croissant. Les greffons à 3 ou 4 cheveux seront implantés au centre de la zone chauve pour créer le volume escompté.

La durée de la transplantation dépend de la zone de cheveux à garnir, mais il est à noter que l’intervention peut durer jusqu’à 6 heures de temps.  

Résultats et Conseils post Greffe

La greffe de Cheveux est finalisée par l’application d’un antibiotique et une bande couvrante de la zone traitée ainsi qu’un bonnet chirurgical. Cette opération est une solution définitive contre l’alopécie : les résultats sont impressionnants.

Il est toutefois nécessaire de suivre les conseils du médecin à la suite de l’intervention telle que la prise du traitement médicamenteux (antalgiques), l’utilisation d’un oreiller spécial pour le cou ainsi qu’un rituel d’hygiène à suivre scrupuleusement.

Peut-on procéder autrement ?